Efficacy of burosumab in a case of tumor-induced osteomalacia

Academic Article

Abstract

  • © 2020 Société Française de Rhumatologie L'ostéomalacie oncologique est une cause rare d'hypophosphatémie acquise induite par une surexpression paranéoplasique de FGF-23. À l'inverse de nombreuses causes de l'ostéomalacie, la TIO est une maladie curable par excision chirurgicale de la tumeur responsable. Lorsque celle-ci ne peut être localisée ou excisée ou en cas de contre-indication à la chirurgie, un traitement médical est alors recommandé. Le burosumab (KRN23), un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre le FGF-23, a récemment été approuvé dans la prise en charge de l'hypophosphatémie liée à l'X. Nous présentons ici un cas d'ostéomalacie oncologique induite par deux méningiomes surexprimant les récepteurs à la somatostatine. La patiente, contrainte de se déplacer en chaise roulante, souffrait de douleurs osseuses et musculaires diffuses accompagnées de fractures traumatiques et spontanées multiples. La concentration sérique de phosphate s’élevait à 1,8 mg/dL (valeurs de référence: 2,4–5,0 mg/dL) sans autre signe biologique ni antécédent médical. L'examen a révélé deux méningiomes intracrâniens bien distincts et caractéristiques à l'imagerie par résonance magnétique. La duplicité des tumeurs n'a pas permis d'envisager un geste chirurgical et l'instauration tardive ou l'inefficacité de la radiochirurgie ont incité l’équipe médicale à opter pour une prise en charge thérapeutique. Le traitement par burosumab s'est soldé par une amélioration des douleurs et de la mobilité. Une normalisation de la phosphatémie a également été constatée. Des études sont en cours afin d’évaluer l'efficacité du burosumab dans la prise en charge de l'ostéomalacie oncologique.
  • Authors

    Published In

    Digital Object Identifier (doi)

    Author List

  • Day AL; Gutiérrez OM; Guthrie BL; Saag KG
  • Start Page

  • 300
  • End Page

  • 302
  • Volume

  • 87
  • Issue

  • 4